Selon l’étude Gartner, beaucoup d’entreprises regrettent leurs décisions en matière d’informatique

PARTAGEZ CET ARTICLE!

Le très renommé cabinet d’étude de marché Gartner s’est intéressé aux dernières tendances d’achats en matière de nouvelles technologies. Il a ainsi interrogé 1 120 entreprises d’Amérique du Nord, d’Europe de l’Ouest et de l’espace Asie-Pacifique. Le résultat est édifiant : plus de la moitié des entreprises (soit 56 %) regrettent des décisions informatiques prises ces deux dernières années. Bien souvent, ce sentiment s’installe avant même la mise en œuvre. Pour Hank Barnes, vice-président-analyste chez Gartner, ce résultat révèle clairement un sentiment de frustration ressenti au sein des entreprises suite à des expériences d’achat. Comment s’explique-t-il et quelles en sont les conséquences préjudiciables pour les acteurs économiques ?

Ce sentiment s’explique entre autres par la longueur du processus décisionnel en amont de l’achat. Selon l’étude Gartner, le groupe des insatisfaits met entre sept et dix mois de plus à conclure un contrat que celui des satisfaits. Ces délais longs peuvent être source de frustration, de perte de temps et de gaspillage de ressources, voire freiner la croissance de l’entreprise, comme le souligne H. Barnes.

Autre explication possible : la grande complexité due à la révolution du cloud. La masse de services cloud et de solutions d’infrastructure requise a grandement compliqué les achats. Parallèlement, les services informatiques manquent de main-d’œuvre qualifiée. Cette pénurie de compétences informatiques en interne est d’autant plus préoccupante que les entreprises ont plus que jamais besoin de ces professionnels pour organiser leurs processus clés et déterminer de manière globale les coûts afférents en toute indépendance.

Dans 67 % des entreprises interrogées, ce n’est même plus le service informatique qui décide des nouveaux achats de technologies, comme le montre l’étude Gartner. De nos jours, chacun peut être acheteur de produits informatiques et la majeure partie de la clientèle n’a pas vraiment de compétences techniques en la matière. Il existe donc désormais un fossé entre les entreprises qui achètent et déploient de nouvelles solutions en toute confiance et les autres. Les prestataires doivent donc concevoir de nouvelles approches pour identifier les différents types de clientèle et apprendre à leur parler.

La recommandation de Gartner : la stratégie de l’adéquation maximale

Pour H. Barnes, les prestataires de solutions se doivent de dépasser les aspects psychographiques, à savoir les besoins et les valeurs de chacun. L’important est de comprendre non pas seulement la motivation de la clientèle, mais aussi comment les décisions sont prises et quels groupes sont moteurs dans ce processus. Car connaître les besoins de la clientèle, c’est pouvoir proposer une offre sur mesure. Les prestataires doivent donc définir les situations d’adéquation maximale et les intégrer dans un profil de client idéal ou persona d’entreprise.

Cette stratégie du « best-fit » de l’étude Gardner exige des analyses approfondies. Une catégorisation grossière des entreprises ne suffit pas : il faut déceler les besoins concrets et apprendre à comprendre la stratégie informatique en question, y compris sur le long terme. Acheter des produits au petit bonheur la chance ou se procurer des services sur le cloud à la demande ne mène à rien. Il convient de faire coïncider tous les aspects juridiques, commerciaux et techniques au sein d’un seul et même profil d’achat.

Un mix de logiciels adapté pour plus d’agilité

Les résultats de l’étude Gartner viennent corroborer la position défendue par LizenzDirekt AG de longue date : plutôt que d’acheter des logiciels de manière irréfléchie et de devenir dépendantes des grands prestataires de solutions sur le cloud, les entreprises et administrations feraient bien de prendre conscience des risques et d’acheter pour répondre à des besoins concrets. Globalement, la meilleure solution consiste à opter pour un mélange raisonné de services sur le cloud intégrés et de licences logicielles installées sur site qui ont fait leurs preuves. Cette stratégie permet aux entreprises de protéger leurs investissements et de gagner en dynamisme, qualité désormais sine qua non. Les licences installées sur site (dites « perpétuelles ») ont l’avantage d’être et de rester la propriété de l’entreprise. Les clients ont alors la possibilité d’utiliser les logiciels achetés soit dans le cadre de leur propre infrastructure informatique ou dans divers environnements sur le cloud, conformément aux accords de licence. Ils peuvent également profiter du marché de l’occasion pour racheter des licences perpétuelles à prix économique ou les revendre lorsque celles-ci sont devenues superflues.

Véritable exception, le marché des logiciels d’occasion est un véritable joyau européen, car il garantit les libertés fondamentales de la clientèle sur les logiciels acquis. Il brise les structures de pouvoir imposées par les grands prestataires de logiciels et préserve le droit de la propriété en Europe. Pourquoi renoncer à ces valeurs fondamentales à la légère et opter pour un abonnement tant qu’il existe des versions installables sur site ?

Des décisions éclairées en matière de nouvelles technologies

En raison de la pandémie, bon nombre d’entreprises ont dû revoir leur informatique et leurs processus de manière précipitée. Il s’agit à présent d’évaluer ces décisions avec le recul et d’en tirer les enseignements. Deux priorités à cet égard : prendre en compte l’aspect de la protection des données et les considérations stratégiques et comprendre (ou redécouvrir) ce qui est dans son intérêt ou non. Cette réflexion débouchera sur des conclusions pertinentes pour adapter sa pratique décisionnelle et réduire le sentiment de frustration. Depuis toujours, LizenzDirekt aide sa clientèle à peser le pour et le contre de toute solution et à prendre des décisions éclairées et réfléchies en matière d’informatique.

PARTAGEZ CET ARTICLE!

Leitfaden Grundsätze der Beschaffung gebrauchter Software-Lizenzen

NOTRE RECOMMANDATION

Vous, votre direction ou votre service juridique souhaitez en savoir plus sur la situation juridique actuelle ? Nous recommandons aux entreprises comme aux administrations la publication suivante de l’éditeur Behörden Spiegel :

  • Principes de l’acquisition de licences de logiciels d’occasion par des pouvoirs adjudicateurs
  • Il s’agit à nos yeux du meilleur guide au sujet du commerce de logiciels d’occasion en Europe depuis des années.
  • Disponible en ligne sur la page Guide du Behörden Spiegel (2e édition mise à jour, publiée en trois langues)
Ihr Ansprechpartner François-Xavier Beauval - LizenzDirekt

Vous avez des questions?

Je suis heureux de répondre à vos questions sur les licences logicielles. Vous pouvez m’envoyer vos coordonnées en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Account Manager France //
Fon: +33 9 77 19 64 50

François-Xavier Beauval

VOUS CHERCHEZ DES LOGICIELS AUX MEILLEURES CONDITIONS ?

Depuis une dizaine d’années, de plus en plus d’entreprises, d’administrations et d’organisations font appel à des logiciels à la fois neufs et d’occasion pour réduire de manière significative leurs coûts informatiques.

Ce procédé permet de faire jusqu’à 70 % d’économies !

CONTACTEZ-NOUS

Vous avez des questions au sujet des logiciels d’occasion, souhaitez en savoir plus sur la revente de vos propres licences ou avez besoin de licences à des conditions favorables ?

Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions. Notez que nous ne vendons nos solutions qu’aux administrations et aux entreprises. Merci de votre compréhension !

    Informations sur le traitement des données que vous fournissez et sur vos droits d’opposition : Déclaration relative à la protection des données personnelles (en allemand)